Nous offrons 
 des outils et des expériences 
 pour explorer et construire les futurs 

« L’avenir n’est pas ce qui vient après le présent,
mais ce qui est différent de lui. »

Gaston Berger

De manière collaborative et participative, ce site vise à fournir des éléments de réponses aux questions suivantes :
  • Pourquoi et comment utiliser les futurs pour agir dans le présent ?
  • Comment initier et piloter un dispositif de prospective ?
  • Quels outils, quelles méthodologies, quelles activités déployer ?

Citation aléatoire :

Dans deux ans, le problème du spam sera résolu.

Bill Gates
2004, fondateur de Microsoft

Les dernières parutions :

Q196 | L’effet Chuck Berry

L’effet Chuck Berry est un mécanisme cognitif, sensoriel et émotionnel par lequel les acteurs impliqués dans une expérience immersive voient leur capacité à faire sens

Lire la suite »

Extrait aléatoire :

Le progrès technique a beau être aléatoire, inégalement distribué (selon les latitudes), irrégulier (bifurcations soudaines ou arrêts prolongés), et parfois effrayant (Hiroshima et Tchernobyl), il n’en reste pas moins que la dynamique évolutive du monde technique est une réalité. en prendre acte n’implique aucun parti pris « évolutionniste » (qui fait de tout stade de développement postérieur un stade supérieur au précédent) ; ni d’ailleurs, anti-évolutionniste (soit la même mythologie inversée), pour lequel l’antérieur est ipso facto supérieur – la « course au progrès »  se traduisant ici par « course à la catastrophe », écologique, spirituelle, ou les deux. La croissance de nos capacités machiniques est mesurable, en termes de rendement, volume, longévité, vitesse, etc. Autre chose est l’évaluation qualitative de ces gains quantitatifs.

On peut fort bien préférer, pour soi-même, la marche à pied au vol en Concorde, si on se fait une autre idée du temps, de la nature et de la liberté que les hommes d’affaires pressés. Mais c’est là une autre question, éthique (pourquoi faire, ces progrès ?), qui ne saurait empiéter sur la première, physique (comment ça marche, ces avancées ?). La meilleure réponse au positivisme (l’escamotage du sens au nom des faits) ne nous semble pas être l’exorcisme (la disqualification des faits au nom du sens).

Introduction à la médiologie