//

Q089 | Pourquoi et comment un jeu de cartes peut se révéler utile dans un dispositif de prospective?

3 mins de lecture

A la fois un outil et livrable possible d’un dispositif de prospective, le jeu de carte est un élément ludique, facile d’utilisation et présentant de nombreux avantages. Mais faut-il vraiment penser aux règles du jeu avant de créer des cartes ? Pas nécessairement, et c’est là que la chose peut surprendre et devient intéressante.

 

Des cartes, tout simplement

A ce moment de la conception il faut plutôt parler d’un paquet de cartes plutôt que d’un jeu à proprement parler. Il peut s’agir simplement d’éléments, de concepts, de technologies, d’applications, représentés matériellement sous forme de cartes. L’usage de ces cartes est laissé libre. Elles peuvent servir à animer un atelier ou à résumer le résultat de celui-ci. On les trouve sur un bureau ou comme signet dans un livre. Munies au dos d’un logo ou d’une adresse Internet, elles se transforment en objets de promotion de vos activités et sont le rappel permanent de votre existence auprès de vos différentes parties prenantes. Est-ce là leur seule finalité? Bien entendu que non, mais pourquoi restreindre l’utilisation d’une carte à une seule fonction?

Selon votre affinité avec ce support, vous allez certainement créer au fil des années et des activités de votre dispositif, des cartes avec des formats, des couleurs et des agencements différents. Gardez-les précieusement car elles pourront se révéler fort utiles au moment le moins prévisible. Vous pouvez également, sciemment, construire une collection composées de différents thèmes, atemporels ou à la mode, pour répondre aux différents besoins de vos parties prenantes.

Sans texte, une carte est également utilisable, sans traduction, dans différentes langues. Avec texte, l’effort est normalement minime vu l’espace à disposition. Un excellent outil de travail pour des activités en contextes multilingues.

Exemples:

Les règles

C’est en fait grâce aux règles que les cartes vont prendre vie et se transformer en cartes à jouer. Et là, contrairement à des jeux tels que le Jass ou le Poker, c’est vous qui allez pouvoir créer vos propres règles et surtout les adapter à chaque situation.

N’hésitez pas à mélanger les paquets de cartes différents ayant déjà reçus leurs propres règles respectives pour en créer de nouvelles. Le jeu gagnera petit à petit en complexité et c’est ce qui est bien souvent désiré dans le contexte de la prospective.

Les règles servent aussi bien souvent à mettre en jeu l’incertitude et le hasard. Ceux-ci se matérialisent par le tirage au sort des cartes et non par le choix de celles-ci.

La notion de temps fait partie intégrale des règles du jeu, ne l’oubliez pas en fonction de l’objectif à atteindre. Le déroulement de l’atelier ainsi que l’usage du canevas devront être cohérents par rapport au temps à disposition.

Exemple: militarot – atelier anticipation

Les canevas

Les canevas, en tant que documents structurés, permettent de guider les réflexions résultant de l’usage des cartes. Ceux-ci peuvent être simples ou complexes, mais ils doivent surtout permettre à l’utilisateur d’y inscrire toutes les informations utiles afin de permettre par la suite la retranscription fidèle fidèle de ses idées.

Comme vous avez tiré des cartes, n’oubliez pas des espaces sur le canevas pour nommer celles-ci, ou peut-être pour les coller directement.

Remarques pratiques

  • Bien que souvent subjectif, il est impératif de soigner l’esthétique et le design des cartes que vous allez créer (tout comme celui des canevas également). Personne n’aime travailler avec du matériel qui n’est pas professionnel.

  • Choisissez bien le format des cartes à jouer. Des cartes trop petites risquent d’être difficiles à manipuler, alors qu’un paquet de cartes plus grandes peut vite se révéler lourd et encombrant en fonction du nombre.

  • Attention à la taille des canevas lors de l’impression, surtout si les cartes doivent y être collées! Si vous avez de la flexibilité et que le travail se fait en groupe, préférez du A3 ou du A2; du A4 ou A3 pour de l’individuel.

  • Si les cartes doivent être collées sur le canevas, choisissez le type de colle approprié.. Vous ne voulez pas perdre celles-ci avant la restitution de l’atelier!

  • Il est impossible de concurrencer une impression professionnelle, mais dans l’urgence ou l’improvisation, impression, pliage et découpage de papier A4 standard peuvent également résoudre bien des situations.
    Expérience faite avec une feuille A4 pliée en 2 et agrafée (plus simple que la colle), cela permit d’obtenir des cartes recto-verso totalement présentables.

  • N’oubliez pas de mentionner lors de tout atelier si les participants peuvent garder le(s) jeux de cartes ou si ceux-ci doivent être restitués.

N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences et de vos jeux de cartes disponibles en laissant un commentaire !

Print Friendly, PDF & Email

2 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Dernières parutions

fr Français
X